Skip links

Qu’est-ce que le Mobile First ?

Le premier iPhone fut lancé le 29 juin 2007, avant ça l’utilisation d’Internet sur support mobile était au mieux une idée un peu farfelue au pire une perte de temps. Les écrans n’étaient alors pas adaptés et le Wi-Fi pas encore assez répandu pour permettre ce genre d’usage (et pour jouer à Candy Crush).

Puis Apple a dévoilé l’iPhone et soudain, une véritable expérience sur la toile est devenue possible. En 2015, plus d’un milliard de personnes possédaient et utilisaient des smartphones pour se connecter à l’internet. L’utilisation du téléphone portable est devenue un élément omniprésent de la vie aux quatre coins du globe. Vous pouvez désormais acheter un smartphone pour à peine 1 euro, c’est à dire un tout petit peu plus qu’un baguette de pain.

29 juin 2007, une date fatidique pour le mobile first !

Certains sites Internet ont en 2020 plus de 70 % de leurs utilisateurs qui se connectent à partir d’un appareil mobile. Cela signifie que la question de savoir s’il faut développer pour la plate-forme mobile en priorité ou sur le desktop/laptop (sur l’ordinateur pour les novices dans le web) et ensuite l’adapter sur vos applications/sites web en conséquence est encore plus vitale que jamais.

Pour bien comprendre comment le smartphone a changé nos habitudes en matière de développement web, une rétrospective s’impose !  

Quand le mobile first n’existait pas

Certains pourraient parler de l’âge de pierre de l’Internet, il est incontestable que le smartphone a modifié en profondeur nos méthodes de travail dans le développement web. De là à faire des fresques murales avec de la peinture végétale ? Il n’y a qu’un pas.

En amont de cette rétrospection, il serait de bon ton de définir vraiment ce qu’est le mobile first. Mobile first, est l’idée selon laquelle vous devez d’abord concevoir la version mobile d’un site Internet et ensuite étendre l’expérience à d’autres plateformes. Pour faire simple avant l’apparition du mobile first, on développait principalement pour un usage desktop et avec une pincé de “responsive webdesign”, le site s’adaptait à l’écran d’autres supports. 

La conception de sites web réactifs était et est toujours d’ailleurs une méthode bien établie, utilisée par la plupart des concepteurs de sites web, elle crée une meilleure expérience utilisateur en réduisant les opérations des utilisateurs telles que le panoramique, le défilement et le zoom.

Mais alors pourquoi se risquer à développer en premier la version mobile ?

La Monté en puissance du Mobile First

Un responsive design, ça sonne bien, on vous entend. Pourquoi devriez-vous prendre le risque d’un mobile first ? Tout simplement messieurs-dames parce que les statistiques montrent que nous sommes devenus accros au surf sur les appareils mobiles.

Des milliards de personnes utilisent l’Internet sur mobile (même ma grand-mère). Dans les pays en développement, en particulier, la seule connexion internet dont disposent de nombreuses personnes est celle qui est fournie avec leur smartphone. Dans les pays développés, plus de 50 % des interactions en ligne sont effectuées avec des smartphones. Actuellement, 52,64 % du trafic total sur l’Internet se fait via les smartphones, et ça ne cesse d’augmenter.

Avec ces informations à l’esprit, il est essentiel de comprendre les avantages du mobile first. Contrairement à la conception responsive, mobile-first est une expérience utilisateur mobile complète : une interface utilisateur adaptée aux applications, moins de texte, des polices plus grandes, une vitesse de téléchargement rapide, de la vidéo et de l’audio, un appel à l’action par page, des formulaires courts, etc.

Tout pour le mobile !

En outre, les navigateurs mobiles auront bientôt accès à un plus grand nombre de fonctions, comme la caméra, le retour d’information haptique et la détection vocale, de sorte qu’un design « mobile-first » pourra offrir une expérience unique pour placer votre site en tête de la concurrence et générer du trafic.

Un critère important pour le SEO

En 2015, Google a annoncé et déployé sa mise à jour de l’algorithme « mobile-friendly ». Par conséquent les sites web adaptés et réactifs pour les téléphones portables seront prioritaires dans le classement pour une meilleure expérience utilisateur, l’UX pour les intimes. Parce que Google reste le moteur de recherche le plus puissant, il a été le moteur du changement pour répondre aux demandes croissantes et changeantes d’un public toujours plus mobile. En tant que professionnels du web et du e-commerce, il est important de proposer des sites web et des contenus qui répondent aux besoins de votre public, où qu’il se trouve, quel que soit l’appareil qu’il choisit. 

De plus depuis peu, la version mobile d’un site ou d’une application prend une importance capitale dans le référencement/SEO. Je cite Google :

“L’indexation orientée mobile signifie que Google utilise principalement la version pour mobile d’un site pour l’indexation et le classement. Auparavant, lors de l’évaluation de la pertinence d’une page par rapport à la requête d’un utilisateur, l’index se référait majoritairement à la version classique du contenu de cette page. Étant donné que la majorité des internautes accèdent maintenant à la recherche Google à l’aide d’un appareil mobile, Googlebot utilise désormais principalement l’agent Smartphone pour explorer et indexer les pages.”

Google

Dans le monde entier, les gens comptent plus que jamais sur les appareils mobiles, un support idéal.

Et maintenant ?

Un océan d’interrogation

Évidemment le mobile first ne représente pas l’alpha et l’oméga du développement web. Les sites conçu sur les desktop/laptop ne sont pas qu’une déclinaison de d’application mobile. Mais alors me direz-vous, comment savoir si je dois utiliser la conception du mobile first ou au plutôt le responsive design

C’est une décision relativement facile à prendre : utilisez la règle des 80-20. Si 80 % de votre public cible utilise un ordinateur de bureau, un responsive design ; si 80 % utilise un smartphone, utilisez d’abord le mobile. Super, mais que se passe-t-il si les utilisateurs sont partagés à 50-50 ? Vous devez voir où vont les tendances d’utilisation. Quel est votre budget et où en sera votre entreprise dans 3 ans. Si votre entreprise est entièrement numérique et qu’elle offre une excellente expérience utilisateur, vous devriez peut-être créer deux sites distincts adaptés spécialement pour les utilisateurs de bureau et les utilisateurs mobiles.

Où pouvez-vous obtenir ces informations ? Commencez par utiliser Google Analytics. Vous obtiendrez ainsi des informations précieuses sur la façon dont les gens accèdent à votre site et le moment où ils le font. Vous devriez également faire des recherches dans les statistiques du secteur pour savoir quelle est l’utilisation pour votre marché. C’est tout pour le mobile first !

Il est important de comprendre que le mobile first n’est pas toujours à prendre au pied de la lettre. Chez JoliPixel, on préfère généralement commencer à travailler sur desktop pour avoir une liberté créative plus large. Il y a en effet plus de possibilités créative sur desktop que sur mobile où la recherche d’efficacité prime souvent sur le design

Google analytics, un bon outil pour commencer !

Un site design avec une expérience utilisateur agréable ça concerne tout le monde : JoliPixel et les sites industriels.

Leave a comment

Name*

Website

Comment