Skip links

Un avenir existe t-il pour Drupal ?

Drupal fête cette année ses 20 ans, on s’est dit qu’on allait faire un article pour fêter ça. Drupal est arrivé sur le marché des CMS en 2001, 1 an seulement après le fameux bug de l’an 2000. Créé par le Belge Dries Buytaert.

Aujourd’hui, Drupal fait partie du top 5 des CMS les plus utilisés. Pourquoi a-t-il autant de succès ? Quelles fonctionnalités font de lui un CMS performant ? Son avenir ? Notre agence experte en la matière sort sa boule de cristal et se lance dans un exercice de divination. Mais d’abord remontons un peu dans le temps.

La genèse de Drupal 

« L’histoire de Drupal est une succession de surprises intéressantes »                          

Dries Buytaert.

En l’an 2000, Dries Buytaert et Hans Snijder, deux étudiants de l’université d’Anvers cherchent à se procurer une connexion Internet. Cela étant encore peu répandu dans les universités anversoise, ils mirent en place un système sans fil entre leurs dortoirs pour pouvoir discuter sans le moindre déplacement. Dries fonda alors un forum où lui et ses amis pouvaient discuter de la tech.

Jusqu’à l’obtention de leurs diplômes, le logiciel qu’ils avaient conçu n’avait pas de nom. Souhaitant rester en contact le site internet fut mis en ligne. En cherchant le bon nom de domaine, Dries a considéré « dorp.org », “un village” en néerlandais. Une malencontreuse faute de frappe et « drop » est a pris sa place. 

Une histoire qui fera date !

Ça sonnait tellement bien qu’il décida de l’adopter. Le site web connaissant un petit succès, il a commencé à attirer de nouveaux membres. Les sujets se concentrant surtout sur les nouvelles technologies du web. Ce n’est qu’en janvier 2001 que Dries a décidé de publier le logiciel derrière drop.org

Drupal est donc devenu un projet open source. Le reste, comme on dit, appartient à l’histoire. La communauté a continué de se développer à un rythme toujours plus rapide. Les chiffres de participation aux conférences officielles de Drupalcon dans le monde entier furent le témoignage de l’intérêt que les développeurs y portaient (ça fait un peu secte tout ça non ?).

L’émergence

Drupal a profondément modifié la manière dont on concevait les sites web, son émergence est liée à son aspect innovant, mais surtout à sa capacité à rassembler les développeurs. Assurément, la chose la plus importante dans une communauté open source, quand on y pense, c’est que les gens se sentent vraiment inspirés, unifiés et utiles. Drupal a offert tout cela. 

C’est monté haut et vite.

Quels sont les avantages de Drupal ?

Quelles sont ses techniques secrètes pour se distinguer de ses concurrents ?(c’est cadeau).

En premier lieu, le modèle open source de Drupal encourage l’amélioration, puis l’innovation continue grâce au soutien et à la passion de sa communauté. Plus de 1,4 millions d’utilisateurs dans 230 pays développent avec Drupal. Avec un groupe d’experts aussi divers qui travaillent régulièrement à son amélioration. La possibilité de créer des expériences digitales uniques va bien au-delà de ce qu’une seule équipe de développeurs pourrait imaginer. Pour chaque nouvelle version du logiciel, des personnes et des organisations du monde entier consacrent leur temps et leurs ressources à l’amélioration de l’expérience utilisateur. Vous l’aurez compris, mieux vaut avoir des millions de développeurs qu’une centaine.

Ensuite la flexibilité est peut-être l’avantage numéro un dont bénéficient ses utilisateurs. La plateforme Drupal est très complète. Elle est conçue pour tout site et/ou contenu auquel vous pouvez penser, y compris les vidéos, les blogs, les statistiques, etc. Il peut même intégrer toutes ces fonctionnalités de manière transparente. Tout ça sans subir une baisse significative de la vitesse de chargement ou sans que la présentation du site ne soit trop lourde. Ainsi, les sites Drupal ont tendance à être beaucoup plus riches en contenu que les sites WordPress. En effet, ils ont tendance à s’en tenir à un type de contenu bien précis.

Du contenu à foison !

Enfin, la personnalisation est un des autres avantages de Drupal, on peut moduler à notre guise toutes les fonctionnalités qu’on incorpore sous forme de module. Cet outil permet de créer des sites uniques jamais vu dans l’entièreté de l’univers (oui, j’exagère).

Pour finir, de nombreuses organisations publiques, universités et sites gouvernementaux utilisent ce CMS pour son niveau de sécurité qui est reconnu comme étant très performant.

Mais alors ? Drupal n’a pas de défaut et est le meilleur CMS du monde ?

Quels sont ses inconvénients ?

Le principal inconvénient de Drupal est sa complexité de prise en main. Si vous avez besoin de plus qu’un simple blog ou d’une page d’accueil pour les petites entreprises, vous aurez sûrement besoin d’un développeur. En effet, si vous ne possédez pas les compétences techniques requises…

vous aurez besoin de quelqu’un pour créer votre site, ajouter des modules et fournir une assistance pour la maintenance. Vous l’aurez compris, la personnalisation de votre plate-forme nécessite des connaissances avancées en matière de codage.

Pas facile à prendre en main !

Cela signifie que ce n’est pas nécessairement le premier choix  pour ceux qui n’ont pas d’expérience dans le développement de sites web. De plus, il n’est pas compatible avec d’autres logiciels. Par conséquent si vous avez un autre CMS en place (comme WordPress), vous ne pouvez pas l’intégrer dans votre site sans quelques modifications majeures. Au-delà de cela, son interface est incompréhensible pour la plupart des utilisateurs occasionnels. Drupal en est conscient :

“En général, les gens s’attendent à une expérience utilisateur beaucoup plus riche en matière de création de contenu que celle offerte par Drupal, mais une grande partie des fonctionnalités que les gens considèrent comme standard pour un CMS font tout simplement défaut.”

Conclusion

« Everything dies, baby, that’s a fact »

Bruce Springsteen. 

Est-ce que Drupal disparaîtra un jour ? Probablement. En attendant, il semble encore avoir un futur. C’est un CMS de référence, qui depuis le passage à la version 8 (basée sur le framework symfony) a pris une importance encore plus grande, en capitalisant sur ses atouts majeurs notamment le fait de créer des sites complexes “facilement” et en s’ouvrant sur l’avenir (le framework symfony est reconnu et utilisé aussi par exemple par Magento 2).

La version 9 de Drupal qui est sortie le mois dernier améliore encore la gestion des contenus et des médias, ce qui était un des points noirs de Drupal jusqu’alors.

A joliPixel, force est de constater que pour la plupart des projets dits « classiques », nous préconisons en priorité WordPress. Toutefois pour des projets plus spécifiques, où il faut pouvoir gérer de nombreux types de contenus spécifiques (autres que les simples pages et articles de blog), Drupal peut être plus approprié. De même, de part son ADN très orienté développeur, ce CMS se prête particulièrement bien à la connexion avec d’autres plateformes (CRM, ERP, etc) ou à du développement sur-mesure.

Enfin, les évolutions du core de Drupal cette dernière décennie sont rassurantes quant à la pérennité de ce CMS, qui est aujourd’hui encore utilisé par des poids lourds du Web comme meteofrance.com , france.tv ou encore ouest-france.fr pour ne citer que quelques références en France !

Le futur s’annonce radieux pour Drupal !

Pour ceux qui se posent la question de quel CMS choisir, je vous redirige vers notre article : Quel CMS choisir pour son site ?

Leave a comment

Name*

Website

Comment