Skip links

Comment définir l’arborescence de son site ?

L’arborescence d’un site web, c’est comme les fondations d’une maison. Si elles sont négligées, tout finit par s’effondrer. Comment définir l’arborescence de son site ? Qu’est-ce qui nécessite une attention particulière, et comment procéder pour avoir une bonne architecture ? Vous trouverez ici les réponses aux questions que vous vous posez !

Définir l’arborescence, de son site, une étape cruciale

Généralement présentée sous la forme d’un diagramme hiérarchique, l’arborescence organise et structure le contenu de votre site. L’arborescence constitue le point de départ dans l’élaboration de votre site web, et permet ensuite d’en avoir une vision globale. Ainsi, il n’existe pas de bon site sans bonne arborescence.

Étape fondamentale dans la création de votre site, elle doit nécessairement être réussie si vous voulez remplir ensuite vos objectifs.

Sans cela, inutile d’espérer mettre en place une stratégie d’acquisition de trafic, augmenter votre taux de conversion ou procurer une bonne expérience utilisateur aux visiteurs de votre site. On a désormais mis l’accent sur l’importance d’une bonne arborescence. Voyons maintenant comment la définir !

Comment définir une bonne arborescence pour son site ?

Il existe plusieurs méthodes pour définir l’arborescence de votre site, qu’il s’agisse de la création d’un nouveau site ou d’une refonte. Nous allons vous en présenter une simple, que vous pourrez réaliser vous-même sans faire appel à un professionnel. Notez que, comme dans tout secteur, il est toujours plus efficace et préférable de se faire accompagner par un expert.

Étape 1 : listez tout le contenu que vous souhaitez mettre sur votre site

Mettez ici tout ce qui vous passe par la tête, sans prendre la peine d’organiser ces informations. Vous pouvez par exemple utiliser des méthodes de créativité ou des cartes mentales (comme Xmind).

Soyez exhaustifs, mieux vaut en voir trop et les supprimer par la suite plutôt que pas assez !

Mindmap : un outil pour définir l'arborescence de son site
Mindmap : un outil pour définir l’arborescence de son site

À ce stade, ne vous embêtez pas à classer vos idées par catégories, ça viendra par la suite. Le contenu de votre site dépend évidemment de votre secteur d’activité. Toutefois, on retrouve presque toujours les pages suivantes : à propos (ou qui sommes nous), page de contact, nos produits/services/activité.

Lorsque vous pensez avoir fait le tour et que vous êtes à court d’idées, vous pouvez aller voir les sites de vos concurrents. Généralement, on recommande de le faire après avoir creusé au maximum de son côté. De cette manière, on n’est pas influencé et limité dans sa production d’idées. En vous promenant sur les sites concurrents, ne notez pas tout ce que vous n’avez pas déjà noté. Prenez note uniquement de ce qui vous semble vraiment pertinent

Étape 2 : classez et hiérarchisez vos idées

Constituez des catégories par thématiques, et organisez vos idées. Ensuite, hiérarchisez-les. Supposons par exemple que vous vendez des stages de yoga. Les pages “Stage juillet 2020” et “Stage août 2020” auront le même niveau dans l’arborescence, et feront partie de la catégorie “Stages”. 

Étape 3 : formalisez votre arborescence 

Après avoir constitué vos catégories, formalisez votre arborescence, à la main, ou sur un logiciel. Il existe de bons supports comme MindMeister, l’outil google draw.io ou tout simplement Microsoft Word ou powerpoint. L’architecture de votre site voit enfin le jour ! Le niveau 1 est la page d’accueil de votre site. La coutume recommande d’avoir au maximum 3 niveaux. Cela rejoint la règle des 3 clics : toute page du site doit être accessible en 3 clics maximum depuis la page d’accueil. Si vous constatez que vous avez des pages de niveaux inférieurs, posez-vous la question de leur nécessité. S’il s’avère qu’elles ne sont pas indispensables, mieux vaut les supprimer ou réfléchir à un agencement différent de vos pages. Voici un exemple d’arborescence réalisée pour l’un de nos clients :

Exemple d’arborescence

Étape 4 : définir l’arborescence de son site en intégrant l’UX 

Une bonne arborescence passe nécessairement par la case UX (expérience utilisateur). En effet, l’architecture de votre site va directement conditionner l’expérience utilisateur ! La navigation sur votre site doit être fluide, et surtout logique. L’information doit être facile à trouver pour le visiteur. Par exemple, s’il cherche un article de blog précis, il ne doit pas avoir besoin de faire défiler tous vos articles un par un avant de tomber dessus. Il doit l’obtenir facilement, soit en cherchant dans une barre de recherche, soit en parcourant l’un des thèmes de vos articles. Il y a certes une part de bon sens là dedans, mais nous pouvons passer à côté de beaucoup de choses sans pousser l’analyse assez loin. Procéder à une démarche d’intégration de l’UX design dans votre site est sans aucun doute le meilleur moyen d’être sûr de penser à tout !

intégrer l'UX dans la définition de l'arborescence de son site
intégrer l’UX dans la définition de l’arborescence de son site !

Étape 5 : améliorez votre arborescence pour optimiser votre référencement SEO 

L’arborescence de votre site a un rôle majeur dans votre référencement SEO ! Tout d’abord, si votre arborescence est cohérente, vous gagnez déjà un point ! Google apprécie savoir quelle page est principale, quelle page est secondaire, comprendre facilement leur contenu etc. Google aime bien la cohérence et la logique. Il faut également savoir que plus une page a un niveau élevé, moins son référencement sera bon. De même que pour un visiteur, il est difficile pour les robots de trouver une page enfouie sous une couche d’autres pages, d’où l’intérêt de se limiter à trois niveaux. Ainsi, si la structure de votre site est claire et que le nombre de niveaux est assez limité, vous rendrez Google heureux, et il vous le rendra bien en vous remontant dans les résultats de recherche. Cela vous permettra d’avoir plus de visibilité, et, de facto, plus de visiteurs !

Abordons maintenant la question du maillage interne. L’une des stratégies du maillage interne est de lier toutes les pages du site entre elles (cela n’est plus possible pour un site possédant plus de 100 pages). Attention, il ne faut pas le faire n’importe comment ! Le maillage doit respecter une certaine logique. Par exemple, un article peut présenter un lien vers un autre afin d’apporter des précisions sur le sujet abordé. Google suit les liens que vous mettez sur vos pages. Ainsi, mettre un lien vers un article augmentera le référencement de ce dernier.

De plus, les liens internes pertinents augmentent le temps passé sur votre site et diminuent le taux de rebond, indicateurs d’autorité également utilisés par Google.

Veillez toutefois à ne pas sur-optimiser vos sites ! Cela peut créer l’effet inverse. Il est recommandé d’avoir, sur une page, au maximum 5 liens vers d’autres pages.

Enfin, n’oubliez pas de calquer votre arborescence pour votre structure d’URLs. Celle-ci ne doit pas être négligée non plus, et suit si possible la structure suivante : nomdusite/catégorie/sous-catégorie. Par exemple, sur le site de la ville de Nantes, la page sur les emplois et l’économie a l’URL suivant : https://metropole.nantes.fr/services/emploi-economie.  

Vous avez désormais toutes les clés pour définir l’arborescence de votre site ! Vous pouvez passez à l’action, et réaliser une arborescence digne de votre activité, et qui vous représente. Pour construire ensuite votre site web, si vous vous demandez quel CMS choisir, n’hésitez pas à lire l’article que nous avons consacré à la question !

Leave a comment

Name*

Website

Comment