Skip links

Connaissez-vous Google AMP ?

À l’ère de la mondialisation, la question de la vitesse de circulation des données est centrale. Or, à l’heure où l’accès à l’information n’a jamais été aussi rapide, certains trouvent le chargement des pages mobiles toujours trop lent. Google a donc créé le projet AMP. Le format AMP fait désormais partie intégrante de Google. Mais, de quoi s’agit-il exactement ? Comment adopter le format AMP ? Qui ces changements concernent-ils ? Penchons-nous sur la question.

Google AMP, c’est quoi ?

Sur les appareil mobiles comme les smartphones, le temps de chargement des sites ou des pages est plus long que sur ordinateur. Naviguer sur le net depuis son smartphone peut donc vite devenir agaçant. Google a souhaité remédier à cela et a sorti en 2016 Google AMP (Accelerated Mobile Page), une technologie Open Source, donc accessible à tous. En réalité, Google AMP a surtout été créé réponse aux Instants Articles de Facebook, qui avait déjà réagi face au problème. L’objectif majeur de Google AMP est d’améliorer l’expérience utilisateur depuis un terminal mobile. En d’autres mots, de réduire le temps de chargement des pages sur smartphone et tablette.

Comment fonctionne Google AMP ?

Le protocole AMP se base sur les langages HTML et JavaScript. Pour créer des pages web adaptées à la navigation mobile, AMP comporte trois modules, à savoir AMP HTML, AMP JS Library et Google AMP Cache (ou un autre système de cache). Ces trois composantes de google AMP permettent de créer une version épurée des pages web, en simplifiant le code utilisé pour leur conception. Elle supprime tous les éléments superflus du code, et garde uniquement le nécessaire, accélérant ainsi le chargement des pages, qui seront par ailleurs plus aérées. Cela revient à créer une seconde version plus simple, donc plus légère, de chacune des pages. Ça passe par une suppression de la plupart des images, des Gifs, ou autres animations ou contenus qui alourdissent les pages web.

Personnes de mauvaise humeur car leur article ne charge pas
Personnes de mauvaise humeur car leur article ne charge pas

L’intérêt de AMP pour l’optimisation de son SEO

AMP a son rôle à jouer dans votre référencement SEO. Premièrement, le temps de chargement des pages lui-même est un critère de référencement pour Google. Ensuite, plus d’un tiers des internautes quittent une page si ils estiment qu’elle est trop longue à charger. C’est d’ailleurs l’un des arguments de Google pour nous convaincre d’adopter le format AMP :

« Lorsqu’une page de destination est rapide, elle a tendance à générer davantage de conversions. Avec le format AMP, vous pouvez créer des pages qui se chargent rapidement. En raison de leur rapidité et de la fluidité de leur chargement, les pages de destination AMP sont plus conviviales. La convivialité de la page de destination constitue un facteur important dans le calcul du niveau de qualité et du classement de votre annonce. »

Google

Donc, si votre site ou vos articles mettent trop de temps à charger, votre taux de rebond via les terminaux mobiles sera très élevé. Evidemment, ce n’est pas votre objectif, non seulement parce que vous voulez que les gens naviguent sur notre site, mais aussi parce que l’efficacité de votre référencement SEO dépend de cela. Votre taux de rebond constitue un indicateur pour Google, et s’il est mauvais, ce dernier sera moins susceptible de vous remonter dans les résultats de recherche. De manière générale, il semble assez évident que Google valorise ceux qui utilisent un outil qu’il a lui-même créé, car s’il l’a créé, c’est qu’il a un intérêt économique derrière.

Comment rendre son site conforme au protocole AMP ?

Pour rendre vos pages web “AMP-friendly”, plusieurs solutions s’offrent à vous :

Première possibilité : suivre le protocole de google et modifier votre code HTML en utilisant AMP HTML. Sachez cependant que cela transforme automatiquement tout votre site en AMP. On ne peut pas agir sur une page en particulier. Attention, Google risque de voir vos pages AMP comme des doublons de la page initiale. Pour éviter cela, vous pouvez intégrer la balise rel= »canonical ». Nous vous conseillons d’aller sur la documentation officielle pour créer vos premières pages AMP.

Seconde possibilité : vous avez un CMS WordPress, Drupal ou Joomla! et avez donc la chance d’avoir à disposition des plugins qui le feront automatiquement pour vous :

WordPress AMP est une extension gratuite développée par Automattic et Google sous WordPress. Cette première option permet un gain de temps incroyable sur le plan technique. De plus, l’installation prend moins de deux minutes. Il vous suffit comme toute extension de l’installer depuis l’onglet “Extensions” de votre tableau de bord WordPress. L’extension Glue for Yoast SEO & AMP est plus élaborée et permet d’adapter les pages AMP aux couleurs de votre charte graphique. La configuration de ce plugin reste là encore rapide et très simple. Vous pouvez y personnaliser la couleur des textes, des titres, des liens, etc. On y trouve même un module de tracking intégré pour Google Analytics. Cela vous permet d’accéder aux statistiques concernant les visites sur les pages AMP de votre site. Cela est particulièrement utile pour l’analyse et le contrôle de votre stratégie SEO.

Comme vous pouvez le constater, mettre son site au format AMP n’a rien de très compliqué. Il faut dire que Google met tout en oeuvre pour nous faciliter la tâche, et a même mis à disposition un outil afin de vérifier que nos pages soient bien conformes AMP. Il suffit d’y copier-coller l’URL de la page que vous souhaitez valider. 

Coureur tentant de rivaliser avec la vitesse de chargement d'un contenu AMP
Coureur tentant de rivaliser avec la vitesse de chargement d’un contenu AMP

Devrons-nous obligatoirement nous conformer au protocole AMP ?

Au départ, Google AMP était surtout destiné aux sites d’actualité. En effet, personne n’aime attendre 2 min avant d’accéder aux dernières news. Et surtout, ce qui nous intéresse, c’est le contenu de l’article, donc on se moque pas mal de l’ergonomie qu’il peut y avoir autour. D’autant plus que sur l’écran de son smartphone, l’espace est limité, et c’est plutôt désagréable d’avoir autant d’images et de pub que de texte sur son écran. Cependant, aujourd’hui, plus de 60% des clics effectués sur des résultats AMP mènent vers autre chose que les sites d’actualité. On se demande alors si se conformer au protocole AMP ne va pas devenir une nécessité, un standard.

Seulement, pour beaucoup d’entités (entreprises, associations, etc), l’apparence d’un site web a son importance, et ce autant sur ordinateur que sur tablette ou smartphone. Les images, vidéos et autres types de contenus éliminés dans le cas des pages AMP peuvent faire partie intégrante d’un site web. Il paraît inconcevable pour un salon de tatouage d’avoir un site sans photos. Est-il alors possible de concilier ses objectifs de trafic et de visibilité sans entraver l’intégrité de son site web ? Un monde où le contenu web serait entièrement AMP semble pour le moment très lointain.

Leave a comment

Name*

Website

Comment