Skip links

Pourquoi faire un site pour une TPE ou PME ?

Vous êtes peut-être à la tête d’une TPE ou PME et hésitez à créer un site web. N’hésitez plus. Même si vous êtes persuadé de ne pas en avoir besoin, même si vos arguments pour soutenir ce point de vue vous semblent tout à fait fondés, nous vous allons vous expliquer pourquoi il est essentiel d’avoir un site web, même pour une TPE ou PME.

2020, à l’heure où l’omniprésence du digital est incontestable

Le comportement des consommateurs change avec le temps pour s’adapter à la technologie moderne. En l’occurence, il a changé pour s’adapter à l’ère numérique. Par exemple : les pages jaunes. Le téléphone était une nouvelle technologie perturbatrice à la fin des années 1800, et a changé les habitudes des consommateurs. Alors que de plus en plus de gens commençaient à utiliser l’annuaire téléphonique pour trouver des produits et services locaux, les propriétaires d’entreprises ont réalisé que la publicité dans cet annuaire était un pari intelligent. Dans les années 1930, la publicité dans les pages jaunes était donc une procédure standard pour la plupart des entreprises. En toute logique.

pages jaunes papier
les fameuses pages jaunes papier

Puis vint le World Wide Web et la transformation numérique qui s’en suit. De plus en plus de consommateurs ont réalisé qu’ils pouvaient trouver ce dont ils avaient besoin en ligne plus rapidement et plus efficacement qu’avec un annuaire téléphonique. Leur comportement s’est ainsi détourné de l’utilisation de l’annuaire papier. Si bien qu’on ne les imprime plus depuis 2020, d’après cet article du Figaro

Qu’en est-il en 2020, quelles sont les habitudes des consommateurs ? À quel point un site est-il indispensable, quelque soit le secteur d’activité ? Nous allons évoquer trois raisons irréfutables d’avoir un site web. Nous démentirons également les deux objections principales contre la création d’un site web pour une TPE ou PME. Comme vous pourrez le constater, ce sont des idées reçues.

1. Des preuves en chiffres

Savez-vous quel pourcentage de la population effectue une recherche en ligne avant de se déplacer physiquement sur le lieu d’achat ? Nous non plus, on ne connaît pas le chiffre exact. On ne va pas vous mentir, on peut trouver toutes sortes de chiffres sur le net. Surtout, les sources ne sont souvent pas indiquées ou pas vérifiables. Ou alors elles ne concernent pas seulement ou pas du tout la France. Nous allons donc citer le chiffre le plus bas que l’on ait trouvé : 64%. Quand bien même, s’il s’agissait du chiffre exact (le chiffre exact étant très probablement plus élevé), cela signifierait qu’en n’ayant pas de site internet, vous vous privez d’office de 64% de votre clientèle potentielle.

L’analyse Connected Small Businesses in the US de Deloitte présente quelques chiffres intéressants. Certes, cela concerne les petites entreprises aux États Unis en 2017. Mais Il est tout de même intéressant constater les chiffres. Après-tout, pourquoi ne pas s’inspirer de ce qui marche ailleurs ?

Deloitte a classé les entreprises étudiées pour son étude en quatres catégories :

figure d'une analyse de Deloitte

Comme on peut le constater, les entreprises de la catégorie “basic” n’ont pas de site web. Celles des catégories plus engagées dans le digital en ont un. Intéressons nous donc aux résultats comparant la catégorie “basic” à d’autres. Les chiffres présentés ci-après ne prennent pas en compte uniquement le fait d’avoir un site ou non. Toutefois, cela y contribue. Par ailleurs, il est toujours bon de savoir quels bénéfices l’engagement digital dans sa globalité peut apporter aux petites entreprises.

Tout d’abord, Deloitte recense une augmentation des revenus des petites entreprises de 11 points de pourcentage par niveau supplémentaire d’engagement numérique atteint. Donc notamment en passant du niveau basique, sans site internet, au niveau intermédiaire, avec un site internet.

Ensuite, ils ont comparé les 20 % d’entreprises ayant le niveau d’engagement numérique le plus bas aux 20 % de petites entreprises les plus avancées sur le plan numérique. Ces dernières :

  • ont gagné deux fois plus de revenus par employé
  • ont eu une croissance des recettes presque quatre fois plus élevée que l’année précédente
  • étaient presque trois fois plus susceptibles de créer des emplois que l’année précédente
  • ont connu un taux de croissance moyen de l’emploi plus de six fois supérieur
  • étaient également trois fois plus susceptibles d’avoir exporté par rapport à l’année précédente.

On constate également que les petites entreprises ayant un niveau d’engagement numérique relativement élevé sont plus susceptibles :

  • d’innover en proposant de nouveaux produits,
  • d’avoir une clientèle plus diversifiée
  • de connaître une augmentation des demandes de renseignements dans l’entonnoir de vente.

2. Des clients plus nombreux et plus confiants

boutique physique fermée

Imaginez que quelqu’un passe devant votre entreprise lors d’un horaire de fermeture. Faute de pouvoir se renseigner sur le coup, cette personne fait donc une recherche sur internet afin d’en savoir plus. Il suffit que la personne ait un emploi du temps chargé, et elle laissera tomber. La plupart des consommateurs cherchent de l‘information immédiate

On pourrait citer plein d’autres exemples. Mais ce qu’il faut retenir, c’est qu’un site permet d’informer à tout instant une personne potentiellement intéressée par votre offre. Que faites vous (ou quelle est votre proposition de valeur), qui êtes-vous, comment vous contacter et quelles sont vos horaires d’ouvertures, un site répond à toutes ces questions. Cela vous exempte d’ailleurs d’y répondre vous-même. Un gain de temps donc, par la même occasion. En informant, on suscite l’intérêt. Sans site web, au contraire, on le perd.

Enfin, un site web est un gage de professionnalisme et de confiance. Si une personne vous cherche sur internet et ne vous trouve pas, d’abord cela peut l’énerver, on ne part pas du bon pied. Ensuite, elle peut se dire que vous n’êtes pas très pro à ne pas avoir de site, ne serait-ce que pour apporter des informations essentielles sur votre activité. De fil en aiguille, elle n’aura pas confiance en votre structure. 

3. Un levier de développement, notamment dans le b2b

Tout simplement, 90% des décideurs b2b utilisent en premier lieu les moteurs de recherche pour répondre à leur besoin. Leur décision est d’ailleurs généralement prise avant même d’avoir pris contact avec un commercial de l’entreprise.
Ensuite, les marchés b2b nécessitent souvent de s’étendre à des échelles plus larges que l’échelle locale. Il est alors indispensable d’avoir un site web où pourront vous trouver des prospects d’autres zones géographiques.

D’autre part, si vous aspirez à développer votre TPE ou PME, un site web est non négociable. Cela vaut en b2b autant qu’en b2c. La visibilité que peut vous apporter une présence digitale n’est plus à prouver. Un site web permettra à la fois d’attirer des prospects, mais aussi de rivaliser avec les leaders de votre secteur d’activité. Un site web s’avère incontournable lorsque l’on constate l’importance du volume des recherches web par les consommateurs. 

croissance

Voyons maintenant les deux raisons les plus courantes (et démenties) pour lesquelles des TPE et PME n’ont pas de sites web. 

Première objection : je n’ai pas le budget nécessaire pour un site web

Tout d’abord, avoir un site web n’est pas nécessairement cher. Il existe des hébergements pour 10€ par mois. Ensuite, en toute logique, plus vous voudrez un site élaboré, plus il sera cher. Un site sur-mesure réalisé par une agence web comme joliPixel n’aura forcément pas le même prix qu’un site réalisé par vos soins via un template sur un thème WordPress. Mais ce n’est pas parce qu’un site n’est pas cher qu’il n’est pas bon !

Selon votre activité et votre budget, un site relativement simple peut tout à fait faire l’affaire. Un visiteur ne va pas se dire “Holala, il a fait son site avec ses pieds”, pas du tout. Grâce à aux CMS opensource comme WordPress et aux multiples thèmes et templates disponibles, ce n’est ni compliqué, ni coûteux, de faire un site à la fois basique et esthétique. D’ailleurs, si vous souhaitez vous orienter vers un CMS pour créer votre site, nous vous invitons à lire notre article sur le sujet !

N’oubliez pas que votre site est l’un de vos principaux atouts marketing. C’est votre propriété, vous pouvez donc y faire passer votre message, donner l’image que vous souhaitez véhiculer de votre entreprise, sans qu’un acteur extérieur vienne y apporter sa petite touche perso. Un site web peut également être un gain de temps : au lieu d’expliquer vos services par téléphone, un prospect peut déjà avoir un certain nombre de réponses à ses questions. Pendant ce temps là, vous travaillez sur autre chose. Le retour sur investissement d’un site web est toujours bénéfique. 

N’oubliez pas que votre site est l’un de vos principaux atouts marketing. C’est votre propriété, vous pouvez donc y faire passer votre message, donner l’image que vous souhaitez véhiculer de votre entreprise, sans qu’un acteur extérieur vienne y apporter sa petite touche perso.

Un site web peut également être un gain de temps : au lieu d’expliquer vos services par téléphone, un prospect peut déjà avoir un certain nombre de réponses à ses questions. Pendant ce temps là, vous travaillez sur autre chose. Le retour sur investissement d’un site web est toujours bénéfique. 

Seconde objection : j’ai déjà beaucoup de clients, je n’ai pas besoin d’un site web

Vous avez déjà assez de clients, si bien que vous ne pas en avoir d’autres. Il est alors tout à fait légitime de s’interroger sur l’utilité d’un site web. Mais voici deux points qui vous feront changer d’avis :

  • un site web vous fait gagner du temps

En effet, comme on l’a évoqué précédemment, un site web peut réaliser certaines tâches à votre place. Cela vous libère donc du temps pour d’autres tâches. Reprenons par exemple toute la partie d’information sur votre entreprise : plus besoin d’expliquer au téléphone ce que vous faites, votre site le fait déjà. Tout comme un module de réservation ou de prise de rdv en ligne. Tout plein de choses qu’un site web peut gérer à votre place. Un site web ne sert pas nécessairement à trouver des clients, il permet aussi de s’acquitter de certaines tâches.

  • On ne sait pas de quoi l’avenir est fait

Plusieurs articles mentionnent le fait que les entreprises qui n’ont pas de site web sont amenées à disparaître dans les prochaines années. Si l’on n’a pas trouvé de réelle explication à cet argument, on peut tout de même s’interroger dessus. Avec la récente crise du coronavirus par exemple, l’utilisation du web a fait un bond énorme. Logique, tout était fermé, et les rues désertes. Sans site web, au moins un site vitrine, on ne risquait pas vraiment de découvrir votre entreprise. 

Sortons du contexte de pandémie mondiale. Imaginez que dans les prochaines années un concurrent direct s’installe à côté de vous. Non seulement il risque de réduire votre clientèle, et s’il a en plus une forte présence digitale, il va se faire connaître plus que vous. Votre clientèle locale ne suffira peut-être plus à générer un bon chiffre d’affaire.

Vos clients locaux qui découvrent votre tout nouveau site web

Une petite dernière pour le fun : nos clients ne sont pas de grands utilisateurs d’ordinateurs

Admettons que ce soit vrai, votre clientèle ne fait peut-être pas partie de la génération d’internet. Oui, mais après ? Vos futurs clients, les générations d’après, utilisent internet et l’utiliseront toujours. Pensez à l’avenir de votre entreprise.

Vous n’êtes toujours pas convaincu de l’intérêt d’avoir un site web pour une TPE/PME ? Faites nous part de vos arguments, et nous allons vous montrer pourquoi vous devriez en avoir un. 

En 2018/2019, 69% des TPE et PME ont un site web. Cela signifie que vous pouvez faire mieux que 31% des TPE et PME. Passez à l’action !

Si vous avez des questions ou des doutes concernant la création d’un site web, nous serions ravis de pouvoir vous aider. Dans ce cas, n’hésitez pas à nous contacter.

Pour clore cet article : à titre informatif, voici l’évolution du chiffre d’affaire du e-commerce en France entre 2005 et 2018 (en milliards d’euros) : 

source : statista

Que tirer de cela ? L’ e-commerce marche. Si vous vendez des biens, des produits, des services ou de l’information, il peut donc être intéressant d’envisager la création d’une plateforme d’achat en ligne. À bon entendeur.